Renseignements 06 25 80 76 25

Inscription toute l’année

L'accès immédiat à la pratique de l'instrument

Jouer d'un instrument dès les premières séances

Le CMAS met en avant l’accès direct à la pratique instrumentale, en privilégiant l’immédiateté et la transmission orale.

L’écrit vient en complément de l’apprentissage, pour s’adapter aux capacités de l’élève, si sa mémoire auditive ne lui permet pas de retenir les exercices, ou tout simplement s’il est demandeur d’un apprentissage par l’écrit. L’approche de la théorie musicale est appliquée “naturellement” durant les séances.
La pédagogique repose sur la création d’une image mentale et auditive pour l’élève, qui peut reproduire instantanément ce qu’il entend. Cette approche, basée sur les neurosciences et la pédagogie positive, permet à l’élève d’intérioriser ce qu’il doit jouer.

La vision collective est au cœur du projet pédagogique

Les cours collectifs

Les cours collectifs se limitent à 3 élèves maximum, pour des raisons évidentes de qualité du contenu pédagogique et de disponibilité. Cela crée une véritable émulation.

L’intérêt est de permettre l’écoute de l’autre, le sens critique dans une vision objective, l’auto analyse

Cette expérience collective prépare les élèves à jouer devant un public. Un ou deux autres élèves restent un premier public !

Les ateliers de pratique collective

Développer l’interaction musicale, chacun avec son instrument pouvant à la fois s’exprimer et être à l’écoute. Les élèves apprennent essentiellement :

Découvrir tous les styles de musique

Les professeurs proposent un large choix de morceaux étudiés pendant les cours, balayant tout le répertoire des musiques actuelles : Blues, Rock, Rhythm’n’Blues, Funk, Soul, Reggae, Fusion, Métal, Pop, Folk, etc.

Les élèves acquièrent ainsi une plus grande polyvalence dans leur jeu et enrichissent leur culture musicale.

Favoriser l’autonomie sur l’instrument

L’autonomie est encouragée par l’équipe enseignante en proposant des exercices à pratiquer en dehors des cours.

L’élève dispose d’une base de travail donné, à partir de laquelle il est libre de s’exprimer, et par là même développer son autonomie et sa progression dans l’étude de son instrument.

Autoformation

L’autoformation des élèves qui ont acquis une certaine prise de conscience dans la capacité à évoluer et progresser.

Pour rester en phase avec l’évolution des courants musicaux et techniques, le CMAS encourage les formateurs à se former pour maintenir un niveau d’enseignement de qualité.

Répondre aux besoins liés à la création musicale

S’il n’y a pas de cours dédiés à la création (type atelier de composition), le CMAS reste attentif à l’évolution de la demande et pourrait dans le futur proposer des stages, voire l’ouverture d’un atelier dédié à la création musicale.

Le réseau Rock School

Réseau Rock School

Rock School Barbey est à l’intitiative du réseau Rock School.

Un réseau pédagogique

Si chacune des structures du Réseau a sa propre organisation, sa totale liberté d’expérimentation et de fonctionnement, nous nous retrouvons tous autour de principes fondamentaux qui sont le socle et le fil conducteur de la pédagogie Rock School.

Les échanges entre intervenants, une vraie confrontation des idées et la possible circulation des adhérents, par le Réseau nos convictions et notre pédagogie vont pouvoir évoluer, s’affiner et s’affirmer.

Un réseau engagé

Son implication locale est le garant de la pertinence, de la réactivité et de la modernité du Réseau.

Tisser des liens avec le milieu associatif, s’investir auprès des plus démunis, aller vers les publics empêchés à l’hôpital, en prison…

Être confronté au handicap, échanger avec les jeunes des quartiers, avec les scolaires, ces missions sont au cœur de nos préoccupations et nourrissent notre réflexion.

La souplesse et la vitalité de notre savoir-faire pédagogique rendent possible notre engagement à tenter de répondre favorablement à toutes les sollicitations.

Un réseau militant

Pour le public, de plus en plus nombreux à adhérer à notre concept, le système Rock School est devenu un « label » de qualité respecté et recherché.

Pourtant, le soutien des pouvoirs publics reste pour la plupart de nos structures bien moindre en comparaison de celui apporté aux écoles de musique traditionnelles.

La réussite de notre méthode, et c’est peut-être là la rançon du succès, incite certains décideurs à vouloir faire entrer la transmission des musiques actuelles dans un cadre (cursus, formation, diplôme, etc.) qui a montré, en tout cas pour l’apprentissage de ces musiques-là, l’étendue de ses limites.

Nous avons une attitude, un état d’esprit, une philosophie à défendre, il nous faut rester combattifs et fiers pour que nos idées gardent leur force et leur impact et ne se retrouvent pas dissoutes dans un système « conservateur » et un académisme qui n’ont rien à faire avec nos musiques.

La puissance d’un réseau qui doit aussi être celui de l’entraide et de la solidarité va nous aider à lutter pour la continuité d’une mission qui est aussi une passion.